« Habitat et territoire du nord au sud de la Gaule : regards croisés », Anne Colin, Florence Verdin

par Ariane Ballmer

Anne Colin, Florence Verdin, « Habitat et territoire du nord au sud de la Gaule : regards croisés », dans L’âge du fer en Europe - Mélanges offerts à Olivier Buchsenschutz. Sous la direction de Sophie Krausz, Anne Colin, Katherine Gruel, Ian Ralston, Thierry Dechezleprêtre, Éditions Ausonius, Collection Mémoires (32), Bordeaux, 2013, p. 235-246.

L’article part du constat qu’un « fossé » géographique existe dans la recherche sur l’habitat protohistorique en France. La tradition d’étudier soit les sites septentrionaux, soit les sites méridionaux, au lieu de l’ensemble de la Gaule, est fortement liée à l’influence méditerranéenne dans le midi. Celle-ci est perceptible dans les différences formelles et leur effet sur les approches scientifiques, la taphonomie de l’architecture méditerranéenne, les possibilités de datation relative a travers les importations, etc. Les techniques de construction, les formes d’habitat et l’organisation sociale de l’âge du Bronze à l’urbanisation au deuxième âge du Fer sont traitées dans quatre chapitres. Les auteurs arrivent à la conclusion que dans l’intention d’une étude générale, les différences formelles dans l’habitat entre le Sud et le Nord « constituent un frein méthodologique » (p. 243). Néanmoins, ils se prononcent pour des recherches systématiques sur le développement de l’habitat et du territoire dans toute la Gaule : des « rythmes de développement identiques » (p. 243) dans l’habitat et le territoire entre la Gaule continentale et méridionale sont démontrés dans l’article, motivant ainsi les auteurs à chercher des facteurs d’évolution des sociétés ailleurs que dans le stimulus méditerranéen.


Ariane Ballmer, Post-doctorante UMR8546, AOrOC


Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique