Compter et mesurer dans l’Antiquité


Articles publiés dans cette rubrique

La comptabilité à Rome sous la République et au début de l’Empire

On considère que la comptabilité naît dans une civilisation au moment où celle-ci utilise la méthode des entailles pour décompter des êtres ou des objets, le nombre de bêtes d’un troupeau par exemple. Puis les systèmes de numération font leur apparition et les techniques comptables se développent. Les banquiers (...)

Le calcul à Rome sous la République et au début de l’Empire

Quelques notions préliminaires : chiffres et monnaies 1. Les chiffres romains Contrairement à l’idée reçue, les chiffres romains ne sont pas acronymiques : le symbole qui représente le chiffre n’est pas l’initiale du chiffre en question ; ainsi, C n’est pas l’abréviation de centum, ni M celle de mille. Ils proviendraient (...)

Grèce Antique 1/4 : Mathématiques et géométrie

Les travaux des mathématiciens de la Grèce antique ne nous sont guère connus avant Platon, Aristote, puis Euclide. Mis à part quelques fragments des présocratiques, c’est surtout par une œuvre de compilation, élaborée par des commentateurs tardifs (comme Proclus, au Ve siècle de notre ère) que nous sont connus leurs (...)

Grèce Antique 2/4 : L’élaboration d’une nouvelle vision du monde

L’invention des mathématiques en Grèce par les Présocratiques procède d’une vision du monde totalement différente de ce qu’elle était jusqu’alors. 1. Le monde comme objet scientifique L’invention des mathématiques en Grèce par les Présocratiques procède d’une vision du monde totalement différente de ce qu’elle était (...)

Grèce Antique 3/4 : L’approche quotidienne des mathématiques

1. L’usage du chiffre Les Grecs utilisent un système acrophonique doublé d’un système multiplicatif : on utilise, pour nommer les nombres de base (dix, cent, mille) la première lettre de leur nom, répétée autant de fois que nécessaire ; l’unité est désignée, comme souvent ailleurs, par un trait. Il existe des variantes (...)

Grèce Antique 4/4 : Références

Bibliographie, iconographie et webographie.